Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 20 août 2007 par Le Patriote

Les funérailles de l'ancien secretaire général de la Fesci Serges Kouyo et de ses ex collaborateurs Jasmin Sibally seront ouvertes le samedi 25 Août 2007 à Abidjan. Les cahiers de condoléances seront ouverts par ces deux familles résidents à Yopougon. Et un hommage national leur sera dédié. C'est ce qu'a annoncé le président du comité d'organisation de ces funérailles et président de l'amical des anciens de la Fesci, Dr Armand Lobli Boli le vendredi dernier lors d'une conférence de presse tenue à abidjan. Dr Lobli a indiqué que ce comité d'organisation qui a été mis sur pied le 02 Août dernier est composé d'éléments de la Fesci, la galaxie patriotique et des étudiants de l'Ena. Nous sommes en contact permanent avec la famille de Kouyo et Jasmin, et tout se déroule bien. a affirmé le président du comité d'organisation. Il a relevé que la famille de Kouyo a confié les funérailles traditionnelles au ministre Sébastien Danon Djédjé. Et c'est ce dernier, à en croire Dr Armand Lobli qui a confié que le gouvernement s'apprête à rendre un hommage national à ces disparus. Serges Kouyo sera inhumé le 15 Septembre prochain à Gagnoa .Quant à Jasmin Sibailly, il sera enterré à Abidjan. Deux veillées sont prévues pour eux : la première le 7 septembre à la place Ficgayo de Yopougon, la deuxième le 14 du meme mois et à la meme place. La levée de ces deux corps est fixée au 14 septembre 2007. Le premier vice président chargé de la mobilisation par ailleurs Sg de la Fesci Serges Yao Koffi a rassuré que toutes les dispositions ont été prises pour éviter les débordements le jour le l'enterrement de leurs camarades. Il a signifié que pour immortaliser Serges Kouyo, le siège national de la Fesci portera son nom. (Siège National serges Kouyo). Notons que Kouyo a été SG de la Fesci de 2003à 2005. Il a trouvé la mort dans un accident de circulation à Lolobo avec deux de ses amis quand ils revenaient de Bouaké pour la cérémonie de la flamme de la paix le 30 juillet.


Anzoumana Cissé


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur