Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 2 juillet 2012 par Ministères

Le Ministre du Commerce conduit depuis le samedi 30 mai 2012, une mission à Genève en Suisse, dans le cadre de la présentation de la politique commerciale de la Côte d'Ivoire. Cette politique commerciale sera examinée à l'Organisation Mondiale du Commerce du 02 au 04 juillet 2012.

Conformément aux dispositions de l'annexe III de l'accord de l'Organisation Mondiale du Commerce relatif à l'examen de la politique commerciale, chaque Etat membre doit faire l'objet d'un examen de sa politique commerciale, tous les 2 ans pour les 4 premières puissances commerciales du monde, tous les 4 ans pour les 16 suivantes et tous les 6 ans pour les Pays en Développement (PED) ; les Pays les Moins Avancés (PMA) n'y sont pas contraints ; et ce, dans le but de :

- de réitérer ses engagements vis-à-vis de l'organisation ;
- d'améliorer la transparence et la compréhension des politiques et pratiques commerciales des pays membres ;
- de permettre une appréciation des marchés et une évaluation des effets des politiques sur système commercial le multilatéral (SCM) ;
- d'améliorer la qualité du débat public et intergouvernemental sur les questions liées au SCM ;
- d'évaluer la performance et le poids des pays dans le commerce mondial.

Ce sera le lieu d'examiner conjointement, les politiques commerciales de 3 pays membres de l'UEMOA, notamment, La Côte d'Ivoire, la Guinée Bissau et le Togo.

Sollicité par le Président de l'UEMOA, l'honneur reviendra au Ministre Dagobert BANZIO, Ministre du Commerce, d'être le porte-parole de ces 3 pays, membres de l'institution. A cet effet, il prononcera la déclaration d'ouverture qui sera suivi de débats.

En ce qui concerne la Côte d'Ivoire, le Ministre du Commerce présentera la déclaration sur la politique commerciale du pays.

La délégation ivoirienne comprend outre les techniciens du Commerce, des représentants et experts des administrations publiques ainsi que ceux des secteurs parapublic et privé.


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur