Identifie Toi     Inscris Toi

samedi 23 juin 2012 par Le Nouveau Réveil

L'Africa sports d'Abidjan ne jouera pas la Super division du championnat national. A l'issue de la dernière journée de la Ligue 1, l'Africa a perdu toute illusion de faire partie de l'élite qui disputera le titre de champion de Côte d'Ivoire cette année. La poule A a désigné ses 6 meilleurs clubs de l'année : Séwé de San Pedro (1er), le Stella club d'Adjamé (2e) et l'Usc Bassam (3e). L'Africa (4e) et l'Efym (5e) se maintiennent. L'Asi d'Abengourou et Issia Wazi joueront les barrages. Certains observateurs du football ivoirien s'expliquent difficilement la contreperformance de l'Africa Sports cette année. Mais à regarder de près, cette équipe a commencé à sombrer depuis la saison dernière où le Pca, Koné Cheick Oumar, a été obligé de ramener de l'Italie l'ancien entraineur Toto Nobilé, qui a claqué la porte en 2009. En réalité, ce sont les crises à répétitions qui tuent l'Africa. Cette année encore, le club vert et rouge est entré en conflit ouvert avec la Fif d'abord. La sanction prise pour tricherie sur l'identité d'un de ses joueurs, en l'occurrence Inai Stéphane Desson. L'Africa a pris une autre sanction parce que ses supporters ont agressé le juge central, Dembélé Denis et ses assistants, Goyon Alexandre et Gouho Bi Valère. C'était lors de son match contre la SOA à la 6è journée de la Super Division, samedi, au stade Champroux qui s'était soldé par un nul (1-1). En plus, les sorties intempestives du président du conseil d'Administratives indisposant plus d'un, même dans les rangs des "Oyé" n'étaient pas de nature à créer la sérénité nécessaire au succès d'un club. La Ligue 1 ne s'accommode guère des querelles inutiles et des improvisations. L'Africa a fait plus de palabre, cette saison, qu'elle n'a joué. Conséquence : les autres avancent et l'équipe régresse.

François Konan


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur