Identifie Toi     Inscris Toi

mardi 22 mai 2012 par Le Patriote

Instant de bilan des activités de l'année écoulée. Mais, également, moment idoine pour évoquer les perspectives d'avenir. Voilà comment se présente la traditionnelle rentrée solennelle de l'Académie des sciences, des Arts, des cultures d'Afrique et des Diasporas Africaines (ASCAD) dont la 4 ème du genre a eu lieu hier. C'était à l'Hôtel Ivoire à Cocody, en présence d'un illustre invité: le Président de la République, Alassane Ouattara. S'adressant à la constellation d'érudits issus de tous les domaines du savoir et de la connaissance, le Chef de l'Etat n'a pas manqué de souligner le rôle prépondérant qui doit être celui des membres de l'Ascad dans l'orientation de la gouvernance des autorités. Les Académiciens doivent incarner des modèles pour la jeunesse dans notre pays. Pour amener "les Immortels" à être efficaces, Alassane Ouattara a dévoilé que des réformes institutionnelles en cours permettront à des structures comme l'ASCAD de jouer pleinement leur rôle.

S'agissant des doléances à lui formulées, le 20 avril 2009, alors qu'il était candidat à la magistrature suprême, le président de la République a rasséréné les membres de l'Ascad: Je ferai en sorte que vos doléances soient satisfaites. Outre cette assurance, le numéro un ivoirien qui souhaite voir cette organisation apporter également sa pierre au processus de réconciliation et de paix a dit tout l'intérêt qu'il porte "aux académiciens": J'ai du respect et de la considération pour votre institution.

En convergence de vues avec le thème de cette rentrée portant sur l'Environnement, le Président de la République a salué l'engagement des érudits tout en partageant leurs soucis sur cette question. Je partage votre souci. Si rien n'est entrepris, notre cadre de vie et l'avenir de notre pays seront compromis. Justement, l'Ascad, pour apporter sa contribution aux questions environnementales avaient, au menu de cette rentrée, deux communications. La première, portant sur l'importance de l'arbre dans la lutte contre le changement climatique et environnemental, prononcée par le Pr Traoré Dossahoua. Dans son exposé, l'éminent universitaire a relevé les risques de pollution et de dégradation avancée liés à la course effrénée au développement que tous les pays, y compris la Côte d'Ivoire mènent. La seconde: Environnement social et écologie, dite par Pr Essané Séraphin.

C'est avec intérêt que "les Immortels" et le public ont suivi les deux communications qui ont conclu à l'urgence du respect des normes environnementales.
Bien avant l'intervention du Président de la République et les deux communications, le Professeur Barthélémy Kotchy, président de l'ASCAD a exprimé toute la gratitude de ses pairs à Alassane Ouattara pour toute l'attention particulière qu'il porte à leur institution.
Pour informations, c'est par décret 2003-N°336 du 1er septembre 2003 que l'Ascad a été crée pour encourager et honorer les créateurs de tous les domaines scientifiques, artistiques, philosophiques...d'Afrique et des diasporas.

Jean- Antoine Doudou


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur