Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 5 mars 2012 par AIP

Odienné ?Un atelier sur le développement des sous-préfectures de Séguélon et Gbongaha a été organisé vendredi et samedi à Séguélon, à l'issue duquel le retour des communautés rurales à l'ancienne organisation sociale a été proposé.
Baptisée en langue locale "Flandas", l'organisation sociale par générations était basée sur l'entraide, la solidarité, explique-t-on.

Son utilisation a été sollicitée par les participants à l'atelier pour la relance économique et le développement des sous-préfectures de Séguélon et de Gbongaha, appartenant au canton Nonwolo.

Initié par le député suppléant de la circonscription Séguélon-Gbongaha, Koné Matogoma Mama, l'atelier avait pour thème "La finance solidaire dans une communauté rurale : utilisation des Flandas (générations) comme opérateurs économiques".
Il a été animé par le directeur des Investissements et de développement de la Caisse nationale des caisses d'épargne (CNCE).

L'atelier de réflexion sur le développement de Séguélon et Gbongaha a débuté vendredi par une activité de sensibilisation sur le VIH/Sida. La campagne s'est poursuivie en marge des travaux avec des séances de dépistage volontaire.
(AIP)

Gem/kp


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur