Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 2 mars 2012 par Le Patriote

Le train des belles lettres vient, encore, d'être mis sur les rails. Avec le lancement de la 5ème édition de Prix Ivoire pour la Littérature africaine d'expression francophone, mercredi dernier à l'Institut français (ex- CCF Plateau), c'est la succession de Fréderic Grah Mel, lauréat 2011, qui vient d'être lancée. Egalement, c'est la confirmation d'un autre rendez- vous de retrouvailles entre des sommités de la Littérature en Côte d'Ivoire. A l'occasion de cette cérémonie, Maurice Kouakou Bandaman, ministre de la Culture et de la Francophonie a réaffirmé l'engagement du président de la République, Alassane Ouattara qui pense que le livre est un puissant levier d'éveil des consciences et du développement de la côte d'Ivoire. Nous avons placé l'année 2012 sous le signe du livre, parce qu'il est une forme de soutien au développement. C'est pour quoi nous instituerons un Prix du Président de la République des arts afin que les arts aient aussi droit au prestige. Outre sa caution aux promoteurs du concours, le ministre les a rassurés de la disponibilité de son département à apporter son aide pour que Prix Ivoire qui gagne en crédibilité gagne aussi en prestige.
Pour Isabelle Kassi Fofana, Présidente de l'Association Akwaba Culture qui pilote ce concours littéraire, Prix ivoire permet de mettre en lumière des textes riches diversifiés. C'est également un cadre de rencontres et d'échanges entre des sommités de la Culture qui acceptent non seulement de présider le prix, mais communiquer leur passion leur passion pour la Littérature à la jeunesse. Dans la foulée, Mme Fofana n'a pas manqué d'égrener la longue liste des icônes des Belles Lettres qui ont pris leurs quartiers à Abidjan à l'occasion de la remise de ce prix depuis sa création en 2008. Seydou Badian, auteur du célèbre roman "Sous l'orage"; Aminata Sow Fall "La grève des Bàttu" ; Henri Lopez "Tribaliques", par ailleurs parrain de l'édition 2011, pour ne citer qu'eux, ont communié avec les amis du livre en Côte d'Ivoire.
M René Yédiéti, Président directeur général de la Librairie de France Groupe, Alain Demaison, représentant Christian Oquet, Conseiller de Coopération de l'Action culturelle de l'ambassade de France, tous ont renouvelé leur appui à Akwaba Culture. Prix Ivoire est devenu un prix pour la Côte d'Ivoire et mérite d'être encouragé. C'est pourquoi la LFG ajoute 1 million de plus au gain habituel du lauréat , a ajouté M Yédiéti avec l'approbation de l'assistance où l'on notait la présence de Tiburce Koffi, lauréat 2009 et de Frédéric Grah Mel (2011)
Jean- Antoine Doudou


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur