Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 16 juillet 2007 par Le Front

Il s'agit d'une décision gouvernementale prise après concertation entre le président de la République, le Premier ministre, le ministre de l'Economie et des Finances et celui des transports , a révélé, hier, le ministre des Transports, Albert Mabri Toikeusse, au cours d'une cérémonie de compassion aux victimes des affrontements entre le Cecos et les chauffeurs d'Attécoubé. Pour le premier responsable de cette filière, contrairement aux allégations du président de la coordination nationale des gares routières (Cngr), Touré Adama, la mesure de suspension de toutes les activités liées au permis de conduire, s'est imposée au gouvernement pour pallier les difficultés dues aux dysfonctionnements des structures concernées et à la réticence des opérateurs économiques dudit secteur. M. Mabri Toikeusse s'est dit surpris de la réaction des syndicats de la Société nationale des transports terrestres (Sonatt). J'aurais compris les patrons d'auto-écoles dont l'unique secteur d'activité est concerné par cette décision. Mais que des dirigeants de la Sonatt, une société d'Etat, s'agitent alors que cette entreprise publique a d'autres attributions en dehors des permis de conduire, paraît étonnant , s'est-il indigné. Il a expliqué que vu l'urgence du dossier, le délai d'un mois que s'est accordé le gouvernement, pourrait être réduit à deux semaines. Concernant le ticket unique de traverse, le ministre a indiqué qu'il n'a encore pris aucune décision. Bientôt, il y aura un atelier ?bilan sur cette mesure. C'est suite à cette rencontre qu'ensemble nous prendrons des décisions . La certification de l'aéroport international d'Abidjan et les différends entre l'agence des transports urbains (Agetu) et les collectivités locales sont d'autres dossiers qui figurent sur les préoccupations principales du ministre pour contribuer à pacifier cette filière. Au total, M. Albert Mabri Toikeusse a clamé haut et fort qu'il reste déterminé à professionnaliser les transports et à aider les acteurs de ce secteur à vivre de leur métier.




Ahua K


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur