Identifie Toi     Inscris Toi

samedi 14 juillet 2007 par Fraternité Matin

La secrétaire nationale chargée des fédérations du centre a réconcilié les deux parties opposées à Yamoussoukro. Le feuilleton de la dissidence chez les frontistes de Yamoussoukro est terminé. Mme Lorougnon Marie Odette, secrétaire nationale chargée des Fédérations du Centre, a réussi à amener les deux parties à s'accorder sur l'intérêt du parti. C'était avant-hier, au QG de campagne du FPI à Yamoussoukro. Conséquences immédiates, Dacoury Beugré Pierre, le fédéral, et Koko Yao Jérôme, le directeur départemental de campagne (DDC) du candidat Laurent Gbagbo à Yamoussoukro, ont été reconduits. C'est ce qu'il faut retenir, eu égard aux accolades qui ont couronné la rencontre, après de houleux échanges. De fait, pour ne pas que la situation se dégrade davantage, la secrétaire nationale pour le centre a décidé de mener une médiation entre la base et les responsables locaux du parti. Elle était accompagnée pour la circonstance, de Yao Yao Jules, député de Koumassi, et de Baudouat Dominique, Conseiller économique et social et DDC de Laurent Gbagbo à M'Bahiakro. Il faut souligner que la partie n'a pas été du tout aisée. En dépit du procès verbal de l'assemblée générale extraordinaire qui a été lu, puis remis à l'hôte du jour, tous les intervenants ont pris la parole soit pour enfoncer le clou, soit pour accuser la direction nationale du parti. Au finish, le cadre de règlement a été tracé. Il faut que la direction dise la vérité. Nous sommes suspendus à vos lèvres. Chaque fois, ce sont mêmes choses et les mêmes pardons. Puis après, rien ne bouge ici. Nous sommes fatigués?, a protesté un membre du Comité central du FPI. Belle occasion saisie par la médiatrice pour rappeler encore une fois la nécessité de la discipline au sein du parti. Pour elle, même si les revendications de la dissidence sont justes, la procédure a été viciée. Et cette méthode risque d'affaiblir la direction nationale et affecter toutes les autres fédérations. De plus, elle a fait savoir que cette division au sein du parti, pourra être exploitée par les adversaires qui sont déjà en perte de vitesse dans la région des Lacs. Etant donné qu'un programme de renouvellement des fédérations dans le centre a été concocté, elle a prié ses hôtes de mettre balle à terre et de taire les divergences. Ce, dans l'intérêt du parti et de la réélection du candidat Laurent Gbagbo. Elle a aussi exhorté le fédéral, Dacoury Pierre et Jérôme Koko Jérôme, le DDC à tenir compte désormais des aspirations des secrétaires de section et de la base. Un message bien reçu par la dissidence.
Se confiant à la presse, Mme Lorougnon indiquera qu'elle repart satisfaite. Parce que la bombe qui menaçait le parti à Yamoussoukro a été désamorcée. Rappelons que 24 secrétaires de sections sur 26 que compte le département de Yamoussoukro, avaient destitué la semaine dernière, leur fédéral et s'étaient désolidarisés du DDC.

Koffi Kouamé
Correspondant régional


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur