Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 12 decembre 2011 par Slate Afrique

En Afrique, les journalistes sont aliénés par les pouvoirs économiques et politiques. En ne se montrant pas plus exigeants, les lecteurs ont aussi leur part de responsabilité.

Presque partout dans le monde, la presse est considérée à tort ou à raison comme le quatrième pouvoir, après l'exécutif, le législatif et le judiciaire. Si cette considération est plus ou moins vraie dans les pays occidentaux, mais avec quelques nuances selon les pays, cela ne semble pas être du tout le cas dans nos jeunes démocraties africaines. La presse, chez nous, est encore en voie de construction à l'image de nos jeunes démocraties, avec des pratiques parfois inhabituelles et surprenantes.

Elle s'est développée pendant un demi-siècle avec des spécificités particulières qui mettent de fait en cause sa crédibilité et l'éthique même de cette honorable profession. Elle est engluée dans des pratiques parfois douteuses ... suite de l'article sur Slate Afrique


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur