Identifie Toi     Inscris Toi

jeudi 28 juillet 2011 par Le Nouveau Réveil

Les clameurs se sont enfin tues. Le cliquetis des armes, les heurts et malheurs qui nous oppressaient se sont éloignés, pour de bon nous l'espérons.
Et comme le disait il y a bien longtemps déjà le président BEDIE, "les éternels Cassandres, prophètes d'apocalypses toujours différés'' se sont résolus à déserter le temple de Delphes pour laisser la Pythie prendre un repos bien mérité !
Ils sont nombreux aujourd'hui les hommes de Dieu ( ?) qui battent leur coulpe et demandent pardon au président Alassane OUATTARA pour l'aveuglement dont certains des leurs ont fait montre tant avant l'élection présidentielle que pendant ladite élection et surtout lors de la crise post électorale qui , si elle est née de la cabale illuminée de monsieur Paul Yao-N'dré, a été alimentée par de pseudo révélations loufoques et abracadabrantes de nouveaux Moïse avec qui le Tout Puissant semblait être en relation directe et permanente !
Pour ces bonimenteurs, Dieu, l'Eternel des Armées, avait définitivement choisi son camp et celui dont le Fils disait que s'il l'avait voulu, son Père lui aurait envoyé des légion d'anges, n'avait qu'une seule option, celui du maintien au pouvoir de monsieur Laurent Gbagbo, quelqu'incompétent qu'il fût et quelque crime horrible qu'il eût commis.
Ainsi, le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, à défaut de faire pleuvoir sur les adversaires voire les ennemis de monsieur Gbagbo un déluge de souffre et de feu comme sur Sodome et Gomorrhe, allait envoyer contre ceux-ci des myriades d'anges pour les exterminer et asseoir à jamais monsieur Gbagbo sur "son'' fauteuil présidentiel.
L'adage qui veut que la vox populi soit la vox Dei devenait pour monsieur Gbagbo et le camp LMP-FPI, vox Gbagbo vox Dei.
Une certaine ancienne première dame ne poussait-elle pas l'outrecuidance jusqu'à avancer que monsieur Gbagbo demeurera président même contre la volonté de Dieu ?
Et il s'est trouvé des hommes de Dieu (?) pour accréditer cette thèse parce que Dieu étant le seul à donner le pouvoir, il aurait donné de façon irrévocable ce pouvoir à monsieur Gbagbo !
Dés lors, à partir du moment où l'Eternel Dieu tient toujours ses promesses et que les paroles qui sortent de sa bouche ne lui retournent pas sans avoir produit leurs effets, l'engagement (?) qu'il est supposé avoir pris (?) de maintenir monsieur Gbagbo au pouvoir est inviolable et incompressible.
Tout était permis pour que cette prophétie (?) se réalise :
- Refus d'accepter sa défaite dans les urnes par monsieur Gbagbo et son camp
- Tueries massives pour faire taire les voix discordantes qui osaient affirmer le contraire de la volonté ( ?) divine ( ?)
- Destructions, pillages, supplices par le feu en vertu de l'article 125 de la règle d'or, édictée par monsieur Blé Goudé, viols, et nous en passons.
Tout devait être mis en ?uvre pour que l'oracle se réalisât grâce à des incantations supposées être des prières et à des jeunes- mortifications, assurances tous risques d'un pouvoir certain.
On oublie que l'Adversaire, c'est-à-dire Satan peut lui aussi donner le pouvoir, demandant au Fils de Dieu de l'adorer pour qu'il le lui donne.
On a ainsi poussé des personnes à s'enfermer dans une "sacro sainte certitude'' qui ne reculait devant rien.
Que de crimes, que de sang, que de larmes auraient évité à notre pays et à son peuple le premier homme de Dieu vrai qui aurait prévenu en disant " gardez-vous d'écouter ces imposteurs car vous être perdus et le pays avec vous si vous prenez leurs sornettes pour argent comptant et traduisez en actes leur folie meurtrière.''
Il ne s'est hélas trouvé personne pour nous mettre en garde parce que tous étaient convaincus que les révélations du prophète ( ?) Malachie se réaliseraient à la virgule près et que chacun recevrait les dividendes de ses prières et de ses suites heureuses (?) !
Comme il y a quelques années, ils ont tous cru que celui-là qui est mort un vendredi saint ressusciterait, glorieux le dimanche de Pâques à l'instar de notre Seigneur Jésus-Christ.
Parce que pendant plus de dix ans dans notre pays, on a mis sous le boisseau le véritable message de notre seigneur, le message de foi, d'amour et de charité qui doit faire des hommes, des frères et des fils de Dieu.
On a mis l'accent sur des épiphénomènes avec des vainqueurs et des puissants dont les prières sont censées avoir fait la fortune de personnes qui ont systématiquement mis notre pays en coupe réglée, plongeant notre peuple dans le dénuement le plus total et la misère la plus noire.
Le Dieu Tout Puissant s'identifiait étrangement à Hermès ou Mercure de la mythologie Greco romaine, le dieu des voleurs !
Et c'est ce délire dont on nous a abreuvé pendant plus d'une décennie pour justifier l'injustifiable et pour qualifier l'inqualifiable.
On se livrait en réalité à de la divination et à du charlatanisme qu'on habillait maladroitement en prophétie.
L'amour entre les hommes et surtout l'amour de Dieu, piliers de la foi sous-tendus par une charité débordante avaient disparu pour céder la place aux richesses mal acquises et aux seuls honneurs des hommes.
Il paraît qu'il n'est jamais tard pour bien faire. Puisse donc le Tout Puissant faire en sorte que les repentirs soient vrais et les demandes de pardon sincères.
Si tel est le cas, il faut que ces hommes de Dieu amènent à la repentance leurs ouailles qui estiment qu'ils n'ont strictement rien à se reprocher.
Le recul de la Côte d'Ivoire soixante ans en arrière ne leur est pas imputable parce que tout ce qu'ils n'ont pas été capables de réaliser par incompétence, ignorance ou cupidité rapace, incombe aux autres et particulièrement à ceux qui ont sué sang et eau pour construire ce pays.
Il faudra bien un jour qu'on mette fin à cette entreprise dévastatrice de ces gens qui ont ouvert des officines pour exploiter la détresse de nombre de nos compatriotes qui continuent, faméliques, de s'appauvrir tandis que ces guides s'engraissent de façon constante et incompréhensible.

Doubé Binty


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur