Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 1 juillet 2011 par Nord-Sud

1 - Port autonome d'Abidjan
2 - Port autonome de San Pedro
3 - Société de transport abidjanais (Sotra)
4 - Société nationale des transports terrestres (Sonatt)
5 - Société de développement de l'autoroute du Sud-Est (Sodase)
6 - Caisse nationale des caisses d'épargne (Cnce)
7 - Société ivoirienne de raffinage (Sir)
8 - Société d'exploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et météorologique (Sodexam)
9 - Laboratoire du bâtiment et des travaux publics à Abidjan (Lbtp)
10 - Banque pour le financement de l'agriculture (Bfa)
11 - Agence de gestion des routes (Ageroute)
12 - Société ivoirienne de gestion du patrimoine ferroviaire (Sipf)
13 - Banque pour l'habitat de Côte d'Ivoire (Bhci)
14 - Société nouvelle de presse et d'édition de Côte d'Ivoire (Snpeci)
15 - Versus Bank
16 - Socogec
17 - Bureau national d'études techniques et de développement (Bnetd)
18 - Société pour le développement minier de la Côte d'Ivoire (Sodemi)
19 - Office national de l'eau potable (Onep)
20 - Fonds d'entretien routier (Fer)
21 - Radio télévision ivoirienne (Rti)
22 - Autorité de régulation de l'anacarde (Areca)
23 - Centre national de recherche agronomique (Cnra)
24 - La Société de développement régional du tourisme des Lacs (Sodertour Lacs)
25 - Société d'opération ivoirienne d'électricité (Sopie)
26 - Société de gestion du patrimoine du secteur de l'électricité (Sogepe)
27 - Banque nationale d'investissement (Bni)
28 - Petroci holding
29 - L'Agence nationale d'appui au développement rural (Anader)
30 - Agence des télécommunications de Côte d'Ivoire (Atci)
31 - Société nationale de développement informatique (Sndi)
32 - L'Autorité Nationale de Régulation du secteur de l'Electricité de Côte d'Ivoire (Anare)
33 - Société Ivoirienne de Construction et de Gestion Immobilière (Sicogi)
34 - Institut national de la statistique (Ins)
35 - Institut de technologie tropicale (I2t)
36 - Loterie nationale de Côte d'Ivoire (Lonaci)
37 - Société des mines d'Ity (Smi)
38 - Société des palaces de Cocody (Spdc)
39 - Société de Développement des Forêts (Sodefor)
40 - La Poste Côte d'Ivoire (La Pci)
41 - Société de gestion des stocks pétroliers de Côte d'Ivoire (Gestoci)
42 - Société de gestion des patrimoines immobiliers de l'Etat ( ? Sogepie)

Sociétés publiques / DG, PCA : voici vos nouveaux salaires

Le grand nettoyage d'Alassane Ouattara a commencé. La bonne gouvernance et l'équité dans le traitement salarial devienentt désormais une marque déposée dans la gestion des sociétés d'Etat. Le nouvel esprit affiché par le président de la République dans le fonctionnement des entreprises publiques donne ses premiers signaux qui mettent définitivement fin à la disparité inexplicable au niveau des rémunérations des dirigeants des sociétés d'Etat. Désormais, le salaire mensuel net des directeurs généraux (Dg) plafonnera à 4,3 millions de Fcfa. Celui des présidents de conseil d'administration (Pca) s'établira à 3,3 millions de Fcfa. Pour tous ces patrons, les jetons de présence ont été fixés à 500.000 Fcfa et le montant ne doit pas excédé 3 millions de Fcfa dans l'année. En clair, les conseils d'administration n'auront pas plus de 6 réunions par an pour éviter les sorties de fonds inutiles. La réforme Ouattara qui consacre indubitablement un traitement financier équitable va clore ainsi l'épisode d'enrichissement sauvage des administrateurs sur la caisse publique et réduire considérablement le train de vie de l'Etat. Un v?u exprimé par le secteur privé. D'ailleurs, avant ce redressement décidé par le locataire du Palais présidentiel, certains patrons d'entreprises publiques s'offraient avec une liberté indescriptible, des salaires à scandale, une insulte à la limite à la misère de la population ivoirienne dont environ la moitié n'arrive plus à vivre avec 500 Fcfa par jour, l'équivalent d'un dollar américain. Parmi ces revenus mensuels faramineux, l'on peut citer, par exemple, le cas de l'ex-Dg du port autonome d'Abidjan, Marcel Gossio qui touchait 16, 7 millions de Fcfa. Quand ses anciens collègues de la Sotra et de Versus Bank empochaient respectivement 13,8 et 14,158 millions de Fcfa (voir tableau 2). Les choses vont donc changer. Ce n'est pas tout. Au niveau des primes de résultat, le gouvernement a procédé à d'importants réajustements. En effet, dans le secteur marchand, les primes des administrateurs ne doivent pas être supérieures à 50% du cumul des jetons de présence perçus. Concernant toujours ce même chapitre chez les Pca, les primes ne doivent pas dépasser 1,5 fois l'indemnisation forfaitaire mensuelle de 3,3 millions de Fcfa. Pour les Dg, elles ne doivent pas être supérieures à 3 fois le salaire net mensuel. A travers donc ces nouvelles mesures, le gouvernement ivoirien a décidé d'assainir le fonctionnement des structures sous tutelle.

K.L.


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur