Identifie Toi     Inscris Toi

jeudi 16 juin 2011 par Le Patriote

Le centre ivoirien anti-pollution (CIAPOL), n'est plus que l'ombre de lui-même. Ses locaux se trouvent actuellement dans un état de délabrement sans précédent. Bien entendu, le matériel de laboratoire a été pillé. Hier, en visite sur le site le ministre de l'Environnement et du Développement durable, Allah Kouadio Rémi a demandé au directeur de la structure de lui faire un point détaillé de la situation avec les urgences à vite régler. Il a encouragé le personnel du centre à continuer le travail dans leur administration délocalisée au Plateau et surtout à faire de la sous-traitante pour les travaux dont ils ne disposent pas actuellement de matériel adéquat. Contrairement au CIAPOL, l'Agence Nationalel de l'Environnement (ANDE) a eu plus de chance. A part quelque matériel emporté, notamment des véhicules, le bâtiment abritant les locaux de l'agence est resté intact. Toute chose qui a réjoui le ministre de l'Environnement. Il a demandé au directeur de l'Agence, le Pr Séka Séka Joseph de déposer dans le plus bref délai ses urgences afin qu'ils puissent être pris en compte par le gouvernement. Faute de quoi, il devra attendre 2012.
Dao Maïmouna


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur