Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 27 mai 2011 par Le Patriote

() Il y a des catégories qui relèvent des tribunaux ivoiriens. La corruption, la
déstabilisation, la confiscation du pouvoir après l'élection, les forfaitures, etc.
Tout ça peut être jugé par les tribunaux ivoiriens. Mais à côté, nous avons des
crimes de guerre, des crimes contre l'humanité, des crimes de sang. Nous
demandons que ce soit la CPI qui les juge () Nous demanderons que Laurent
Gbagbo soit jugé. J'ai déjà écrit d'ailleurs (à la CPI) pour le demander. Pas
seulement lui, il y a aussi d'autres personnes. Dans un entretien accordé à la
presse internationale, le président de la République a insisté sur sa volonté de
voir la Justice faire la lumière sur les crimes commis par son prédécesseur. Il
tient tellement à ce principe qu'il ne comprend pas pourquoi certaines
personnes, au nom de la réconciliation, veulent voir Gbagbo libre de ses
mouvements: () C'est trop grave ce qui est arrivé. Pourquoi certains chefs
d'Etat devraient être devant la CPI pour ce qu'ils ont fait, c'est-à-dire, des
crimes de sang, des crimes de guerre et que Laurent Gbagbo ne le soit pas! Le
FPI et Mamadou Koulibaly en font partie. Morceaux choisis de son entretien
sur RFI en réponse à la question du journaliste de savoir s'il faut juger
Gbagbo: Je pense qu'on peut lui reprocher tout ce qu'on veut, mais il faut
reconnaître qu'il n'est pas le seul à avoir commis toutes les fautes. Je ne dis pas
au président de la République Ouattara de ne pas faire la justice, mais je dis
qu'un bon geste de réconciliation serait aussi de montrer qu'il est capable de
pardonner à Gbagbo et à tous les militants de son parti qui sont en ce moment
incarcérés à la Pergola, à Odienné, à Korhogo. Se venger n'est pas forcément
bon signe. Koulibaly aurait voulu qu'on relaxe son mentor purement et
simplement qu'il ne s'y prendrait pas autrement. Au fait, pourquoi la
refondation et ses cadres sont-ils si frileux lorsqu'on parle de juger les actes
que certains des leurs ont commis dans l'exercice de leur fonction. On ne juge
pas Gbagbo parce qu'il s'appelle Gbagbo ou parce qu'il est bété. Il doit être
jugé parce que durant une bonne décennie, il a dirigé le pays et durant cette
période, des crimes en tout genre ont été commis. A moins que Mamadou
Koulibaly n'ait pas vécu en Côte d'Ivoire. Or il semble que, tout membre très
influent du FPI qu'il était sous le régime de Gbagbo, il a constaté, comme tous
les Ivoiriens que ses camarades en faisaient un peu trop. C'est d'ailleurs pour
cette raison qu'il a publié des contributions mémorables, dans lesquelles il
n'avait de cesse de dénoncer les nombreux crimes commis par Gbagbo et ses
proches. Il le reconnaît d'ailleurs dans son interview accordée à RFI: () Oui,
disons que nous sommes tombés dans le piège des partis qui accèdent au
pouvoir et qui se laissent entraîner par l'ivresse du pouvoir. Et de nombreux
crimes ont été commis au nom justement de cette ?'ivresse du pouvoir''. Il
s'agit de les punir pour que cela ne se répète plus. Ni sous Ouattara ni sous

quelqu'un d'autre. C'est tout.
Yves-M. ABIET


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur