Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 28 mars 2011 par AFP

Les combats se poursuivaient lundi en début
d'après-midi à Duékoué, carrefour stratégique dans l'ouest de la Côte
d'Ivoire, entre militaires fidèles au président sortant Laurent Gbagbo et
combattants soutenant son rival Alassane Ouattara, ont rapporté plusieurs
habitants.
"Les tirs de mortiers continuent, dans n'importe quel sens. On reste chez
nous. On a vu des FDS (Forces de défense et de sécurité, loyales à M. Gbagbo)
dans la rue", a indiqué l'un d'eux, joint au téléphone depuis Abidjan.
Depuis l'attaque des combattants pro-Ouattara, vers 05H00 (locales et GMT),
"beaucoup de gens sont venus se réfugier dans la mission catholique de la
ville", a-t-il précisé.
"On entend les tirs à l'arme lourde, les combats continuent. Nous sommes
sous le lit, on ne peut prendre le risque de se lever", a dit un autre témoin.
Selon plusieurs témoignages, les éléments des Forces républicaines,
nouvelle dénomination des forces alliées au président reconnu par la
communauté internationale Alassane Ouattara, ont attaqué l'agglomération sur
trois fronts.
Il s'agit de leur plus importante offensive depuis le début de la crise née
du scrutin contesté du 28 novembre.
Duékoué est située à une quarantaine de kilomètres au sud de l'ex-ligne de
front divisant le pays depuis 2002 en un nord ex-rebelle et un sud resté sous
le contrôle du camp Gbagbo.
Il s'agit d'un important carrefour de l'Ouest ivoirien: la route de l'est
mène à la capitale politique Yamoussoukro et celle du sud au port de San
Pedro, par où transite le cacao, dont la Côte d'Ivoire est le premier
exportateur mondial.
Progressant depuis la zone frontalière du Liberia, les combattants
pro-Ouattara ont pris cinq localités depuis fin février dans l'Ouest, où les
combats provoquent d'importants déplacements de population.


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur