Identifie Toi     Inscris Toi

jeudi 24 mars 2011 par Xinhua

YAMOUSSOUKRO - Un leader politique ivoirien proche d'Alassane Ouattara, l'un des deux présidents déclarés de Côte d'Ivoire, a accusé mercredi le rival, le président sortant Laurent Gbagbo, d'armer les "jeunes patriotes" pour semer la terreur afin de le maintenir au pouvoir.
"Aujourd'hui, Gbagbo arme les jeunes patriotes pour tuer, semer la terreur afin qu'il reste au pouvoir", a dénoncé un cadre du parti de M. Ouattara dans la région du centre, Jeanne Peuhmond, lors d'un meeting de "remobilisation" à Yamoussoukro (centre, 230 km d'Abidjan).
Depuis lundi, des milliers de jeunes assiègent l'état-major des forces armées fidèles à Laurent Gbagbo pour s'enrôler afin de " sauver" le pays, à l'appel du leader des "jeunes patriotes", Charles Blé Goudé, farouche partisan du président sortant.
"Je vous demande d'être prêts à descendre dans la rue pour contrer ses miliciens", a lancé Mme Peuhmond aux militants de la coalition des partis politiques soutenant Alassane Ouattara, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix ( RHDP).
Jeanne Peuhmond a invité les militants du RHDP à rester en éveil.
"L'heure est grave. Il faut rester vigilant et en éveil", a-t- elle recommandé.
Les violences post-électorales en Côte d'Ivoire ont fait plus de 440 morts depuis la mi-décembre, selon l'Onu, et font craindre des risques d'une guerre civile. Fin


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur