Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 21 mars 2011 par Le Patriote

Dans leur folie meurtrière et leur logique suicidaire, le camp Gbagbo a perdu tout sens de la morale. Pour être plus clair, ils sont devenus fous. Pour mener leur guerre civile qu'ils ont savamment préparée, Gbagbo et ses hommes sont à la recherche de candidats au suicide. Une chair à canon qu'ils veulent recruter à vil prix. C'est le sens de l'appel de Blé Goudé, le samedi 19 mars dernier à la station des chômeurs de Yopougon, la Place CP1. Face aux jeunes patriotes, fervents partisans du président sortant, Blé La machette a enfin lancé son appel historique tant attendu. Il a demandé aux milliers de sans emploi à s'enrôler dans l'armée pour combattre pour la reconnaissance de l'imposture dont ils se sont rendus coupable depuis la défaite de leur mentor à la présidentielle du 28 novembre dernier.
Depuis le refus de Gbagbo Laurent de céder le fauteuil au vainqueur du scrutin présidentiel, Alassane Ouattara, la Côte d'Ivoire est empêtrée dans une spirale de violences depuis la mi-février. Une situation difficile à tenir pour la population civile face aux affrontements quasi-quotidiens entre des soldats fidèles au président sortant et des partisans du président déclaré élu par la Commission électorale indépendante (CEI). Des violences meurtrières qui conduisent inexorablement le pays vers la guerre civile.
Face au ralliement des soldats de l'armée régulière au président légitime et légal élu par le peuple ivoirien, et donc se trouvant dans l'incapacité de conduire sa guerre civile, Gbagbo a chargé Blé Goudé de chercher un bouclier humain. Et surtout à bon marché. Les mercenaires étant trop exigeants en finances. Ce qui est loin d'être une mission impossible pour le bourreau de la jeunesse. A Yopougon devant des jeunes manipulés et instrumentalisés, il a demandé à ceux qui sont prêts à mourir pour Gbagbo Laurent, pardon pour leur patrie, à se rendre ce lundi matin à l'état-major s'engager dans l'armée pour sauver le pouvoir virtuel de Gbagbo. Et comme il est de coutume depuis l'arrivée au pouvoir de la refondation, tout candidat doit débourser 2000 F CFA pour montrer sa volonté et son engagement à mourir pour Gbagbo Laurent. On n'a pas dit une main d'?uvre à bon marché ?
Avant Blé, c'est Gbagbo lui-même qui a engagé la jeunesse à se donner en sacrifice pour lui en réclamant une plus grande responsabilité et une plus grande collaboration entre les citoyens et les Forces de défense et de sécurité (FDS) pour neutraliser, selon lui, les présences suspectes.
Mais il n'est pas hasardeux d'affirmer que l'ambition du dictateur ivoirien et son clan est vouée à l'échec. Parce que les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) dont l'ordonnance a été signée la semaine dernière par le président Alassane Ouattara libéreront dans les jours à venir la Côte d'Ivoire du dictateur Gbagbo, de ses sbires et de ses miliciens et tueurs sans foi.
OUATTARA Gaoussou



Inscrivez vous pour postez un commentaire sur