Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 18 mars 2011 par L'Inter

Les populations d`Abobo, du moins ceux qui y sont encore ont été surpris aux environs de 11h par des tirs à l`arme lourde, hier jeudi 17 mars 2011. Un habitant que nous avons joint au téléphone hier dans la soirée, a indiqué qu`un blindé provenant du camp commando aurait lâché des obus sur son passage depuis sa sortie jusqu`à sa destination finale. Ces obus auraient explosé dans un marché ainsi que dans des concessions du quartier Marley, juste derrière la gare UTB d`Abobo, faisant de nombreux morts et plusieurs blessés. Aux environs de 11h et midi, nous avons entendu des tirs à l`arme lourde. Un obus a explosé au quartier Marley, faisant plus de dix morts. Officiellement, on parle de 12 morts, mais il y a plus puisque des obus ont explosé dans des cours derrière les rails. Il y a un obus qui a explosé non loin du village SOS d`Abobo, à quelques encablures de chez moi non loin du commissariat du 15ème arrondissement. Là-bas aussi, on enregistre des morts , nous a confié notre interlocuteur. Un autre riverain que nous avons contacté à confirmé l`information, arguant que les obus sont venus d`un char qui serait sorti du camp commando d`Abobo. Un obus a explosé au marché de Marley baptisé en malinké Sagakonélogo, en face de la mairie. Des obus ont aussi explosé dans des maisons situées au quartier derrière rail , a-t-il témoigné. D`autres témoignages font état de ce que le camp commando aurait riposté à travers ces tirs d`obus, une attaque qu`il aurait subi de la part de la rébellion armée qui contrôle une grande partie d`Abobo. Vrai ou faux? Difficile de vérifier. Mais toujours est-il que les tirs d`obus ont fait des morts et des blessés. L`AFP, qui a joint des témoins du drame, a précisé la mort de 12 personnes, avant d`ajouter que l`origine des tirs n`a pas été formellement identifiée. J`ai vu les corps d`une femme et de onze hommes et jeunes gens, devant une cour. Actuellement, on est tous éparpillés dans le quartier. J`ai fui ma maison avec mes enfants pour nous mettre dans les maisons plus loin dans le quartier , a rapporté une habitante joint par l`AFP. Certains obus sont tombés près du marché, on a vu les 12 morts , a confirmé un autre habitant à l`AFP. Deux autres personnes ont affirmé avoir vu ces 12 corps. Selon des habitants que nous avons eus au téléphone, le bilan pourrait être plus lourd. On parle même d`une trentaine de morts, étant donné que les obus ont explosé dans plusieurs endroits différents. Joint au téléphone, aux environs de 16h pour en savoir davantage, le responsable de la cellule médico-social du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Pr Maurice Kacou Guikahué a indiqué qu`il n`a pas encore de bilan. Un riverain que nous avons joint indique qu`après le déclenchement des premiers tirs, plusieurs autres ont suivi, donnant le sentiment qu`il y a des affrontements. Juste après les premiers tirs, on a entendu plusieurs coups de feu. J`y ai décelé des tirs d`armes automatiques. On dirait qu`il y a des affrontements. Actuellement (17h05mn), j`entends des tirs. C`est terrible , nous a indiqué cet habitant d`Abobo, vaste commune pro-Ouattara devenue le théâtre d`affrontements réguliers entre les Forces de défense et de sécurité (FDS) loyales à Laurent Gbagbo et des rebelles se réclamant d`Alassane Ouattara. Ceux-ci ont généralisé les combats dans presque tout le district d`Abidjan et il ne passe de jour sans qu`on enregistre des morts.

Y.DOUMBIA



Inscrivez vous pour postez un commentaire sur