Identifie Toi     Inscris Toi

jeudi 10 mars 2011 par AP

Le président sortant Laurent Gbagbo a décidé une interdiction de survol de la Côté d`Ivoire par les vols des Nations unies, une décision qui pourrait compromettre le retour de son rival Alassane Ouattara, actuellement en Ethiopie pour un sommet de l`Union africaine consacrée à la crise politique ivoirienne.

Alassane Ouattara, déclaré vainqueur de l`élection présidentielle du 28 novembre et reconnu par la communauté internationale, a quitté mardi Abidjan grâce à un hélicoptère de l`ONU qui l`a acheminé jusqu`à Bouaké. Il a ensuite rejoint l`Ethiopie jeudi en avion privé.

La rencontre organisée à Addis-Abeba vise à mettre un terme au trois mois de crise politique en Côte d`Ivoire, où les affrontements entre les deux camps se multiplient. Laurent Gbagbo y a envoyé une délégation pour le représenter sur place, selon la télévision officielle.

C`est la première fois qu`Alassane Ouattara quitte le pays depuis le scrutin contesté par Laurent Gbagbo, qui refuse de lui céder le pouvoir.

Son porte-parole a rejeté la décision de Laurent Gbagbo. "Laurent Gbagbo n`est plus le président de la Côte d`Ivoire, sa décision ne veut rien dire", a déclaré Patrick Achi. "Il a dit aux ambassadeurs de partir, ils sont encore là. Il a dit aux Nations unies de partir, leurs effectifs ont été renforcés. Il a dit que les hélicoptères ne pouvaient plus voler, les hélicoptères volent partout au-dessus d`Abidjan".

Deux journalistes de l`Associated Press ont pu monter à bord d`un hélicoptère de l`ONU, plusieurs heures après l`annonce mercredi soir de Gbagbo.


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur