Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 2 mars 2011 par PANA

Le président sud-africain, Jacob Zuma, s`est envolé ce mardi pour Paris pour une visite d`Etat de deux jours en France, à l`invitation du président Nicolas Sarkozy.

M. Zuma est accompagné des ministres de la Coopération et des Relations internationales, Maite Nkoana-Mashabane, du Commerce et de l`Industrie, Rob Davies, des Finances, Pravin Gordhan, de la Police, Nathi Mthethwa et de l`Energie, Dipuo Peters.

L`Afrique du Sud et la France entretiennent des relations bilatérales dans les domaines social, économique et politique.

La France préside le G-8 et le G-20 cette année, ce qui ouvre d`autres perspectives de coopération au niveau multilatéral.

Les deux pays co-président le Groupe de travail sur le développement du G-20.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Zizi Kodwa, a déclaré que l`Afrique du Sud chercherait à renforcer sa coopération avec la France sur les cinq priorités nationales, à savoir l`éducation, la santé, le développement rural, la lutte contre la criminalité et la création d`emplois décents.

"La création d`emplois décents est la première de ces priorités et le président Zuma sera accompagné d`une délégation de chefs d`entreprises dont certaines sont spécialisées dans les six domaines mentionnés dans le cadre de la Nouvelle Voie de Croissance.

Il s`agit des infrastructures, de l`agriculture, de l`exploitation et de l`enrichissement des produits miniers, de l`industrie, de l`économie verte et du tourisme", a déclaré Mme Kodwa.

Le ministre du Commerce et de l`Industrie, M. Davies et le ministre des Finances M. Gordhan vont demander à la communauté des affaires française de promouvoir les investissements de nature à encourager la création d`emplois décents.

Le ministre de l`Energie, M. Peters, attend de cette visite de conclure des accords pour l`approvisionnement du pays en énergie.

Ils porteront sur l`énergie alternative, dans le cadre de la stratégie sud-africaine visant à doubler ses capacités énergétiques d`ici 2030 et de la "dé-carbonisation" de son secteur de l`énergie qui dépend aujourd`hui à 70 pc du charbon.

Cette visite va permettre d`envisager des investissements dans les secteurs de l`énergie verte.

La ministre Nkoana-Mashabane compte à l`occasion de cette visite aborder des questions-clé pour l`Afrique.

Les entretiens vont sans nul doute porter sur l`Agenda africain, à savoir les défis politiques et économiques de longue date sur le continent et la récente série de troubles, en particulier en Côte d`Ivoire et en Afrique du Nord.

Les importantes questions multilatérales évoquées seront le changement climatique et l`organisation par l`Afrique du Sud de la COP17/CMP7, la réforme du Conseil de sécurité et les institutions de Bretton Woods.

Le ministre de la Police espère un renforcement de la coopération sur la sécurité, sur la base de la collaboration avec la Police française durant la Coupe du monde de la FIFA.

Durant cette visite, M. Zuma va également s`entretenir avec le Premier ministre français, François Fillon, le président du Sénat, Gérard Larcher, le maire de Paris, Bertrand Delanoë et Bernard Accoyer, président de l`Assemblée nationale française sur divers sujets économiques et sociaux.

M. Zuma va également participer à une cérémonie à la mémoire de Dulcie September, la représentante de l`ANC en France, brutalement assassinée à Paris le 29 mars 1988 par des personnes toujours inconnues.

Jeudi, M. Zuma se rendra à Nouakchott, en Mauritanie, pour une visite de travail en sa qualité de membre du Panel de Haut Niveau de l`Union africaine pour la résolution de la crise en Côte d`Ivoire.

Ce groupe de Haut Niveau a été mis en place par le Conseil de Paix et de Sécurité de l`UA lors de l`Assemblée des chefs d`Etat de gouvernement qui s`est tenue à Addis-Abeba le 28 janvier.

Il tiendra une réunion de suivi vendredi à Nouakchott pour discuter des résultats de la visite de la semaine dernière en Côte d`Ivoire


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur