Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 2 mars 2011 par Notre Voie

Les cinq chefs d'Etat du panel mandaté par l'Union africaine (UA) disposent encore d'une période d'un mois supplémentaire (jusqu'au 28 mars) pour trouver des solutions à la crise post électorale en Côte d'Ivoire. Telle est la décision prise, le lundi 28 février, par le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'UA au terme d'une réunion tenue à Addis-Abeba.

Créé à la fin janvier, le panel de l'UA jouissait initialement d'un mandat d'un mois qui s'est achevé le 28 février dernier. Il fallait le renouveler afin que les chefs d'Etat poursuivent leur mission. C'est ce qui a été fait lundi. Cependant, les membres du panel se retrouveront, sauf changement, le vendredi 4 mars prochain, à Nouakchott, capitale de la Mauritanie. Mohamed Ould Abdel Aziz (Mauritanie), Jacob Zuma (Afrique du Sud), Idriss Déby Itno (Tchad) et Jakaya Kikwete (Tanzanie) seront rejoints par Blaise Compaoré (Burkina Faso) qui n'avait pas fait le déplacement à Abidjan, le 21 février dernier, pour des raisons de sécurité, avait soutenu la présidence burkinabé.

Le quorum devra être atteint à l'étape de Nouakchott, les chefs d'Etat plancheront ensemble sur les propositions définitives du panel relativement à la sortie de crise en Côte d'Ivoire. Des propositions qui prennent en compte le rapport des experts du panel de l'UA (ils ont enquêté du 6 au 10 février dernier à Abidjan sur le scrutin présidentiel du 28 novembre 2010) et la mission des chefs d'Etat eux-mêmes en terre ivoirienne du 21 au 23 février dernier.

Selon une source diplomatique proche du dossier, jointe hier, le chronogramme établi n'a pas changé. Les chefs d'Etat se rencontreront vendredi prochain à Nouakchott pour arrêter leurs propositions de sortie de crise. Ensuite, ils se rendront à Abidjan pour soumettre les propositions aux parties ivoiriennes.

Au dire de la même source, le Président Laurent Gbagbo et Alassane Dramane Ouattara donneront leurs avis sur les propositions. Evidemment, le panel de l'UA possède plusieurs propositions de sortie de crise dans sa besace. Après les échanges, si MM. Gbagbo et Ouattara s'accordent sur une solution de sortie de crise proposée par les chefs d'Etat mandatés par l'UA, Mohamed Ould Abdel Aziz et ses quatre homologues s'envoleront le lendemain ou 48 h plus tard pour Addis-Abeba (Ethiopie), suivant le chronogramme, pour déposer leurs conclusions au Conseil de paix et sécurité (CPS) de l'UA dont le chef de l'Etat mauritanien est le président en exercice. Le CPS se fera alors fort d'adouber les conclusions de la mission de médiation. C'est après cette étape du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine que les solutions de sortie de crise en Côte d'Ivoire seront considérées comme contraignantes pour les différentes parties.

Comme on peut le constater, le nouveau chronogramme des Présidents Abdel Aziz, Zuma, Déby, Jakaya et Compaoré apparaît un peu long parce qu'il va s'étendre sur une semaine. Mais, il ne s'agit pas d'avoir les propositions de sortie de crise à la fin de ce mois de mars, précise la source diplomatique

Didier Depry ddepry@hotmail.com



Inscrivez vous pour postez un commentaire sur