Identifie Toi     Inscris Toi

jeudi 17 fevrier 2011 par L'intelligent d'Abidjan

Marc Koffi (journaliste sportif) : C'est un résultat conforme à nos ambitions

2-0, c'est un résultat conforme à nos ambitions, à nos préparations. L'élimination des Eléphants pose le problème du football ivoirien dans son entièreté. Le jeu produit aujourd'hui (ndlr lundi 14 février) est en dessous des deux premières journées. Cela veut dire que nos joueurs qui n'ont pas fait de préparation étaient au bout du rouleau. 2-0, c'est un résultat, conforme à notre identité de jeu. On n'a pas de culture tactique. On a joué sur l'aspect athlétique du match, qui mettait à l'aise les camerounais. Parce que sur ce terrain, ils sont imbattables en Afrique. On a planché dans notre façon de jouer, et les camerounais qui n'en demandaient pas mieux on réussi à gagner 2-0, alors qu'un simple nul aurait permis aux Eléphants de se qualifier. C'est une élimination préparée.

C'était en projet. Quand vous allez à une compétition sans vous entrainer, sans vous préparer, c'est tout à fait normal qu'on vous élimine. Nous devons tirer les enseignements de toutes ces éliminations de nos sélections .

Aimé Brière (Consultant sportif): Cette élimination reflète le niveau de cette équipe .

Nos Eléphants ne se sont pas mis dans la peau de l'équipe qui doit réaliser l'exploit. La rencontre a été largement dominée par les lions indomptables dans beaucoup de secteur. D'abord, au niveau des duels, de l'impact physique, la Côte d'Ivoire a été dominée par le Cameroun et aussi dans l'esprit du jeu. Et ça, on le savait, les camerounais quand ils rentrent sur le terrain, c'est pour remporter. Et ils l'ont encore prouvé. L'équipe ivoirienne a manqué de cohésion, d'atout sur le plan offensif. Parce que, nous avons joué sur le même rythme du début à la fin. Et on n'avait pas l'impression que l'équipe voulait ou avait les moyens de contrarier l'équipe Camerounaise. Et c'est ça qui est regrettable. Le sentiment général, c'est un sentiment de déception. Cette élimination reflète le niveau de cette équipe. C'est bien dommage .

Koné Lassiné (journaliste Sportif) : Cet échec qui remet en cause le niveau de notre championnat
Quand on regarde la prestation des Eléphants, on ne peut avoir qu'une grande déception. Autant face au Mali, on a vu une équipe volontaire, autant on a été déçu lors du match contre le Congo.

Face au Cameroun, on avait des chances, malheureusement la Côte d'Ivoire perd 2-0, et sort par la petite porte comme lors de la première édition, sans franchir le cap du deuxième tour. C'est dommage. Cet échec remet en cause le niveau de notre championnat, mais pour cette fois-ci, ils ont tout de même une excuse ; le championnat n'a pas commencé. Donc, Kouadio Georges est parti avec des enfants qui n'étaient en jambes. Là, ils ont une porte échappatoire. Et c'est bien dommage. La Côte d'Ivoire est une grande nation de football, et sur le Chan, l'on devrait pouvoir jouer les premiers rôles .

Hamed KoumoinieChargé de sponsoring Orange ?CI) : Il faut féliciter les Eléphants

C'est avec beaucoup d'enthousiasme que j'attendais la rencontre. C'était le rencontre à ne pas rater. Malheureusement, le score n'était pas en notre faveur. Il y a des facteurs qui ?expliquent cela. Compte tenu de la situation qu'on vit, le championnat n'a pas repris pour permettre aux joueurs de se mettre en jambes. On doit même les féliciter, parce qu'ils ont eu une belle prestation.

Malheureusement, la chance ne leur a pas sourit et la Côte d'Ivoire sort de la compétition. On aurait pu gagner le Cameroun, mais ils ont été plus réalistes que nous .

Propos recueillis par K. Ange


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur