Identifie Toi     Inscris Toi

jeudi 13 janvier 2011 par Soir Info

Une fois de plus, les populations de la commune d`Abobo ont passé une nuit d`enfer. Après les affrontements entre Fds et habitants du quartier Pk 18, dans la nuit du lundi dernier 10 au mardi 11 janvier, où chaque camp a enregistré des morts, l'on a encore assisté à de violents heurts. Mais cette fois, les combats ont opposé les Forces de défense et de sécurité à des hommes armés, qui semblaient bien organisés, dans la nuit du 11 au 12 janvier 2011. Au rond point de la gare routière d`Abobo, en face de la mairie de la commune où les affrontements ont eu lieu à l`arme lourde, nous a-t-on appris. Bilan : 6 policiers et plusieurs dizaines d`ennemies tués. 3 cargos des Fds ont été incendiés. Une situation qui a plongé la commune d'Abobo dans une paralysie totale. Des informations reçues de témoins (des habitants d'Abobo) et de sources aussi bien policières que militaires, il ressort que tout a commencé aux environs de
24 h quand des hommes armés, difficilement identifiables, ont lancé une expédition contre les Forces de défense et de sécurité. Celles-ci ont été surprises, elles qui avaient investi la commune d'Abobo, en raison de la situation précaire qui y prévalait. Le rond point de la gare routière d`Abobo, transformé ainsi en champs de bataille, a été le théâtre des affrontements. Toujours selon nos sources, les hostilités ont duré quatre heures. J`ai vu les corps de 4 policiers dans un de leurs véhicules incendié , a affirmé un habitant du quartier derrière mairie . Les agents tués au nombre de 6 et blessés, 4, sont issus des unités d`intervention de la brigade anti-émeute (Bae), de la compagnie républicaine de sécurité (Crs) et de la compagnie d`intervention de la préfecture de police d`Abidjan (Cippa) nous a confié une source policière. Du côté des assaillants, on explique, sans toutefois avancer un
chiffre, qu'il y a eu plusieurs morts. Par ailleurs, a indiqué nos sources, des véhicules et chars des Fds qui ont été épargnés lors des affrontements, mis en lieu sûr, dans la cour du commissariat du 14ème arrondissement de police d`Abobo et les policiers blessés conduits à l`hôpital militaire d`Abidjan. Notons que depuis la confusion liée à la proclamation des résultats du second tour de la présidentielle du 28 novembre 2010, une crise post-électorale, ponctuée de violences, secoue la Côte d'Ivoire. A chaque jour suffit sa dose de violences et son lot de morts. Au décompte, on parle de 18 morts, dans la rangs de la police nationale.

Listes des agents tués dont un non identifié
Goly Zirignon Franck
Abassoin Say Augustin
N`guessan Sonan Bi Habib
Togoré Laba
Fally Youan Bi Faustin

Liste des agents blessés
Akaffou Eric
Tebily Dominique
Seka Magloire Roméo
Bandama Yao Ekra

FOFANA Mambé


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur