Identifie Toi     Inscris Toi

samedi 18 décembre 2010 par Le Patriote

La mobilisation a gagné en intensité au deuxième de l'appelle du Premier Ministre Soro guillaume. Les barrages à travers la ville ont été maintenus par les militants et sympathisants du Président de la République. Aussi, les commerces et le transport ainsi que la plupart des services mis à part les hôpitaux sont demeurés fermés. La même détermination se retrouvait chez les manifestants qui disent maintenir la pression jusqu'au départ de Laurent Gbagbo. C'est à un de ces barrages que les jeunes ont mis la main sur le Commissaire Wakoubé Médard exerçant à Bondoukou. Cet officier de police exerçant dans la capitale du Zanzan était en fuite pour Abidjan après avoir tiré sur la foule des manifestants à Bondoukou, faisant un mort et plusieurs blessés. L'homme a été copieusement battu par les jeunes en délire. Il n'a eu son salut que grâce à l'intervention de Delma Mohamed qui l'a tiré des griffes de la foule en colère. Le policier meurtrier a été ensuite mis à la disposition de la Préfecture de Police d'Abengourou. Les manifestants disent continuer leurs mouvements jusqu'à l'abdication de Laurent Gbagbo considéré comme un usurpateur.

Armand Déa, correspondant


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur