Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 15 juin 2007 par L'intelligent d'Abidjan

Les présidents de clubs de football réunis au sein de la Conférence des Présidents des Clubs de Football Côte d`Ivoire ont animé une conférence de presse le jeudi 14 juin 2007 au siège de la Fif à Treichville. Ils ont donné leur point de vue sur la crise à l`Ufoa. Dans un courrier adressé à Jacques Anouma, ils lui ont demandé de se décharger dès à présent de la présidence de l`Ufoa. "Nous constatons à nos dépends que la présidence de l`Ufoa vous prend beaucoup de temps et d`énergie. La raison nous commande par conséquent de vous demander de vous décharger dès à présent de cette présidence", ont-ils écrit. En termes clairs, et précis, Karim Diabagaté et ses collègues demandent à Jacques Anouma de rendre le tablier pour ne pas se rendre complice de la décision de la CAF rendue le 5 juin dernier. "C`est-là, une option d`autant plus raisonnable que la décision de la CAF consiste à ratifier, en léger différé, l`élection surprise et controversée récemment intervenue à Accra, le 14 avril dernier. Cette élection a bénéficié à Amos Adamu, membre d`honneur de l`Ufoa", ont-ils justifié. Mais, on peut affirmer sans l`ombre d`un seul doute que le Président Jacques Anouma a déjà offert sa démission. Il attend de rencontrer ses paires de l`union pour respecter la forme avant de l`annoncer officiellement. Deux raisons essentielles nous l`expliquent. Jacques Anouma étant foncièrement rattaché aux textes donc légaliste pur et dur, il ne peut accepter de diriger une union (même en attendant) où l`on foule aux pieds les règles qui la régissent. Ensuite, connaissant les relations entre Jacques Anouma et la Conférence des présidents de clubs, il ne peut y avoir de doute que c`est ensemble qu`ils ont arrêté la décision d`hier. Surtout que la Conférence a eu une longue séance de travail avec le natif de Memni, quelques heures avant sa rencontre avec la presse. Au lendemain du verdict, certains membres du comité directeur nous ont confié sous le couvert de l`anonymat, que leur patron n`est plus chaud pour continuer l`aventure sous-régionale et même s`il le voulait, ils mettront tout en ?uvre pour l`en dissuader. Quelquefois le retrait peut être stratégique. Nous allons nous battre pour le changement. Cette décision va permettre aux choses de changer. Observez et vous verrez. Soyez patients et vous allez voir ce qui va se passer dans les prochains jours. Les autres (Ndlr : les dissidents) disent qu`ils ont déjà un programme et des moyens. Pourquoi ne pas leur donner l`occasion maintenant de faire ce qu`ils ont envie de montrer?, a dit pour sa part le vice-président de la Conférence, Me Roger Ouegnin. Un message codé qui signifie beaucoup de choses. Il y a des signes qui ne trompent pas.

En tout état de cause, il ne fallait pas compter sur le président de la Fif pour se rendre complice de la mascarade.

Adou Mel


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur