Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 28 decembre 2018 par Abidjan.net

Chef d'état-major adjoint jusqu'à ce jour, le Général Doumbia Lassina est promu Chef d'état-major général en remplacement du Général de corps d'armée Touré Sékou admis à faire valoir ses droits à la retraite. Le nouveau chef d'état-major est le commandant des Forces spéciales, unité d'élite considérée comme la clé de voûte du système sécuritaire ivoirien, donc le dernier rempart, mis en place par le président Alassane Ouattara dès sa prise de pouvoir en 2011.

Le Général Touré Apalo Alexandre, qui occupait le poste de Commandant supérieur de la Gendarmerie en second, est nommé Commandant supérieur de la Gendarmerie en remplacement du Général Nicolas Kouakou également admis à faire valoir ses droits à la retraite. Le Nouveau commandant supérieur de la Gendarmerie est titulaire d'un doctorat en criminologie, obtenu le 14 Août 2013. Celui que plusieurs appellent ?'l'intellectuel'' reste une figure de proue de la Gendarmerie nationale ivoirienne.

Pour rappel, De Mars 2013 au 8 Janvier 2017 le Général Touré Sékou est Chef d'etat-major général adjoint chargé des opérations. En 2016, il est promu Général de Division et est depuis 2014 président du Fonds de Prévoyance Militaire (FPM).

Le 9 janvier 2017, il est nommé Chef d'état-major des en remplacement du Général de Corps d'Armée Soumaila. Le 20 Décembre 2017 il est promu Général de Corps d'Armée.

c'est également le 9 janvier 2017 que le Général Nicolas Kouakou a succédé au Général Gervais Kouassi à la tête du commandement supérieur de la gendarmerie nationale. Jusqu`à la date de sa nomination à la tête de la gendarmerie nationale, le général Nicolas Kouakou était le commandant en second de cette importante institution militaire.
Durant la crise militaro-politique qu`a connu la Côte d`Ivoire c`est lui qui dirigeait le centre de commandement intégré (CCI) de 2007 à avril 2011 créé au lendemain de l`accord de Ouagadougou.
Le Général Kouakou Nicolas est diplômé d`un DESS Police Société Sécurité à l'Université de Toulouse.







Elisée B.

Commentaires


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur



Journaux