Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 24 decembre 2018 par Ambassade de Chine

- L'ambassade de Chine en Côte d'Ivoire a fait don vendredi de matériels à la Case des enfants, une structure de prise en charge d'enfants orphelins ou abandonnés du pays.

Ce don, constitué d'équipements de salon, de cuisine et de dortoir, de travaux de menuiserie et de peinture, d'articles de papeterie, de tablettes numériques et de vêtements pour 70 enfants, a été officiellement remis par l'ambassadeur chinois Tang Weibin, en présence de la Première dame, Dominique Ouattara, dont la fondation Children of Africa a créé l'établissement d'orphelins.
M. Tang a souhaité que ce don, d'une valeur de 37,7 millions de francs CFA, puisse semer dans le coeur des enfants bénéficiaires des "graines d'amitié" entre la Côte d'Ivoire et la Chine.

"J'ai la forte conviction que tant que les jeunes générations comme vous prendront le relais de l'amitié entre la Chine et la Côte d'Ivoire, la communauté de destin Chine-Côte d'Ivoire affichera une solidarité", a-t-il dit aux pensionnaires de la Case des enfants.
Le diplomate a salué le "leadership" de Dominique Ouattara, dont le "dynamisme" et le "charme personnel" ont contribué à rassembler de nombreuses personnalités généreuses autour de la juste cause de la défense des enfants à travers la Fondation Children of Africa.

Pour sa part, Dominique Ouattara remercié l'ambassade de Chine pour avoir organisé "de nombreux événements" en faveur des échanges culturels entre les deux pays. "Vous contribuez ainsi, de façon significative, à développer davantage la solide coopération qui existe entre la Chine et la Côte d'Ivoire", a-t-elle affirmé.
La Case des enfants a été créée pour abriter, "sans distinction ethnique ou religieuse", les enfants vivant dans la rue ou issus de familles très démunies, en leur fournissant la nourriture, l'hébergement, l'encadrement, la scolarité et la formation. Actuellement, l'établissement compte en son sein 56 enfants, dont 26 filles et 30 garçons, et il prend également en charge, sous le régime de l'externat, une quinzaine d'autres enfants. Fin

Commentaires


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur



Journaux