Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 24 decembre 2018 par Pôle Afrique

Depuis 1977, la Côte d'Ivoire avait déjà des instruments de lutte contre la corruption. Elle a aussi signé la convention des Nations Unies en 2012 et la convention de l'Union africaine de la lutte contre la corruption. C'est l'information qui a été donné ce samedi 22 décembre dernier par Achiaou Jacques III, directeur de la sensibilisation et de l'éducation à la haute autorité pour la bonne gouvernance. C'était à l'occasion de la journée de clôture de la quinzaine de lutte contre la corruption et les infractions assimilées en Côte d'Ivoire. Cette quinzaine qui a eu lieu du 09 au 22 décembre a été organisée par CIVIS-CI. CIVIS est une association d'éducation à la citoyenneté, à la promotion et à la défense des droits de l'homme.

Ensemble construisons les institutions et outils en charge de lutte contre la corruption et les infractions assimilées en Côte d'Ivoire , c'est le thème de la quinzaine de sensibilisation lancée par CIVIS-Côte d'Ivoire. A la fin de ce périple, un point a été fait ce 22 décembre à Abidjan.

Il ne peut y avoir de développement là où il y a corruption et la Côte d'Ivoire ne saurait lorgner vers l'émergence avec un taux élevé de politiques, fonctionnaires et agents de l'Etat corrompus.

... suite de l'article sur Pôle Afrique

Commentaires


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur



Journaux